Alfa MasterDrive !

Dans le cadre de l’école de pilotage Alfa Roméo, Blog4Auto a été invité à conduire piloter trois voitures de la gamme Alfa à savoir :

– la Giulietta
– la Mito
– la 8C
Bien entendu, la star de la journée était la Giulietta, étant donné qu’elle a été officiellement commercialisée récemment et la Giulletta symbolise la « voiture » du centenaire d’Alfa Roméo.

L’essai s’est concentré sur la version essence du 1.4 MultiAir de 170ch. L’essai s’est déroulé sur circuit avec comme thématique : ateliers pilotage et freinage.

Les ateliers étaient :
– slalom à vitesse réduite pour optimiser l’anticipation
– gestion de la prise de virage : freinage fort puis dégressif, rétrograde, prise à la corde, accélération progressive pour atteindre le virage suivant.
– test d’évitement à vitesse constante
– cours théoriques de pilotage

Le but de ces ateliers est de faire un rappel sur les bases du pilotage et aussi, de mettre à l’épreuve les voitures lors de situations d’urgence.

Etant propriétaire d’une Alfa 147 (phase 2, 115ch, 1.9 JTDm), j’ai pu comparer les différences de sensations au pilotage et la voiture elle-même :

  • Design :

Un vrai coup de cœur concernant l’arrière de la voiture, spécialement au niveau des feux stop.
Toujours la poignée de porte arrière intégrée dans le design.
La calandre Alfa qui semble être détachée de la voiture même si j’avoue que cela déroute au début.
Le design du tableau de bord moderne qui tranche avec celui de la 147.

  • Habitabilité :

Des vraies places à l’arrière !
Un coffre immense (350 litres).

  • Sensation en conduite :

On se sent en sécurité par le biais du VDC,  la voiture ne bouge pas ni surprise.
On notera qu’on ressent que la voiture est aseptisée lors des accélérations (même avec le 170ch) du peut-être au gabarit de la voiture (poids 1290kg avec une longueur de 4,354 m) et l’insonorisation du moteur.
En passager arrière, on entend le son du pot d’échappement varié avec un léger son très sympa.

Ensuite il y avait la MiTo Quadrifoglio Verde, le 1.4 MultiAir en version 170 ch. Je dois avouer que j’ai toujours été sceptique concernant cette voiture mais la journée Alfa Masterdrive m’a convaincu : une accélération tonitruante, une agilité, des sensations « sport », une habilité dans les sièges arrières satisfaisante.

Et, pour finir la journée, on a eu le droit de piloter l’Alfa 8C Competizione, lire l’article écrit par Christophe qui résume tout simplement la voiture de sport exclusive.
Pour résumer, on a droit à des pures sensations en conduite, un « son » unique et une spéciale note pour la bagagerie intégrée dans l’habitacle de la voiture.

Blog4Auto remercie la structure Alfa Roméo MasterDrive pour leurs conseils et leurs disponibilités pour discuter du monde « Alfa ». J’en profite pour souligner l’excellente organisation d’Albane et Aurore au travers de l’agence 6AM (Fullsix Group).

Articles en rapport :