Alfa Romeo 4C, le renouveau d’Alfa

Comme beaucoup de passionnés automobiles, je regrette depuis longtemps le caractère un peu trop classique des Alfa contemporaines : le discours est clairement orienté vers le sport, mais il suffit de voir la perte du V6 « historique » tellement attachant, et d’essayer les derniers modèles dits sportifs de la gamme pour se rendre compte que ce n’est plus que du marketing.

La 8C Competizione a réveillé la flamme, avec un look dément, mais cette bombe n’est pas du tout accessible au commun des mortels, et reste un rêve pour l’instant. Alfa semblait décidé à ne parier que sur les compactes et les berlines…et puis la 4C est arrivé !

La vrai star de Genève 2011, c’est elle : la 4C est la première Alfa résolument sportive accessible depuis une décennie. Elle symbolise un renouveau énorme pour la marque qui va clairement bénéficier de cette aura nouvelle. Car la 4C frappe très fort.

Basée sur le chassis d’une KTM XBow, elle dispose d’un moteur en position centrale arrière, et d’une masse totale de 850 kg ! Oui, une Lotus élise à la sauce milanaise, voilà ce qu’Alfa nous a préparé ! Si le moteur est le modeste 4 cylindres turbo 1750, il développe ici 200 CV qui sont largement suffisants pour le poids de la voiture : 0 à 100 Km/h en 5s, et une vitesse de pointe donnée pour 250 Km/h. La consommation devrait donc être à l’avenant, avec un rapport consommation/performances tout à fait favorable.

Si on ajoute un design coup de foudre, qui fera se retourner à peu près toutes les générations dans son sillage, avec des feux à leds avant et arrière, et un intérieur épuré et moderne, la 4C a vraiment tout pour séduire et s’imposer sur le marché.

Personnellement, je suis conquis par la voiture, la démarche, la maque : il ne manque que l’autocollant avec le quadrifolio verde sur les photos ! Le prix devrait être compris entre 40 et 45 K€, ce qui la placerait directement en concurrence avec les Lotus Elise, mais également toute une batterie de coupé passion : 370Z, TTS, Cayman/Boxster, etc…Et pour l’heure, la 4C se positionne comme une alternative géniale : car elle touche immédiatement au coeur tout amateur de sport automobile.

Si le ramage est à la hauteur du plumage, le succès sera là.

 

Articles en rapport :

Un commentaire

  • 1
    avril 18, 2011 - 10:44 | Permalien

    Elle est superbe, quelle beauté, quelle classe !