Artega GT, premier modèle déjà solide

L’Artega GT ne vous dit probablement rien, à moins que vous ne soyez un fidèle lecteur de Blog4auto, ou un passionné de sportives qui écument toutes les sources d’informations possibles. En général, c’est le même profil 🙂
Artega est une marque née du désir du patron d’une société d’électronique Allemande, qui fournit notamment des systèmes d’instrumentation pour…Porsche.
Klaus Dieter Frers, comme de nombreux hommes riches, ont rêvé de construire leur propre voiture de sport. Certains, comme Horacio Pagani, ont choisi le luxe à outrance, d’autres comme M.Frers a choisi d’être raisonnable, du moins sur le positionnement commercial.

Artega GT

Artega GT

L’Artega GT est un coupé 2 places motorisé par un 6 cylindres d’origine Volkswagen, revu et corrigé pour développer 300 Cv. Il bénéficie de la boîte robotisée à double embrayage DSG, sans son ancienne configuration à 6 rapports.
Ce bloc est connu pour avoir un angle d’ouverture assez faible, et un caractère plutôt lisse, surtout avec la DSG, ce qui est dommage pour un coupé sport.
pour renforcer le côté sportif, le constructeur a donc tout joué sur le poids : l’Artega GT est un poids plume grâce à l’emploi massif de panneaux en composites et en polyuréthane, et son chassis tout en aluminium « spaceframe » est au top de la technologie actuelle.
L’instrumentation intérieure est plutôt fonctionnelle, voire spartiate, et on note une vraie inspiration du côté Lotus, même si l’Artega se veut tout de plus GT avec un GPS couleur, la clim auto, des sièges électriques et tout le standing qu’on attend d’une auto à 75 000€.
Oui, malgré l’emploi massif de composants issus d’autres marques, une petite production (500 autos à peine escomptées sur 2009) peine à pouvoir tirer ses coûts vers le bas. Ce qui fait ressortir l’Artega GT plus chère qu’un Cayman S, la référence de la catégorie des coupés de 300 Cv.
Reste l’exclusivité, un look vraiment réussi grâce à Henrik Fister (encore lui…), ainsi qu’une vraie âme au fond de la machine.

Vous êtes conquis ? La belle est déjà disponible en France, chez Chassay, concessionnaire exclusif à Tours, déjà embassadeur de très belles marques sportives (Lotus et Corvette). Et si le 6 cylindres vous paraît trop cher, sachez qu’Artaga promet une version 4 cylindres turbo pour 2010, histoire de chasser aussi sur les terres de l’Audi TT.

Articles en rapport :

Un commentaire

  • 1
    juin 15, 2009 - 5:22 | Permalien

    Superbe comme modèle…