Audi et le plaisir sans malus

Lors d’un précédent post sur Audi, j’avais osé indiquer qu’Audi, pourtant considéré come moins ostentoire que ses rivaux BMW et Mercedes, serait la marque qui travaille le plus sur le développement du plaisir de conduire dans ses modèles.

Il semble que les dernières sorties du constructeur aillent dans le même sens. En effet, Audi a fortement investi, tout comme BMW il est vrai, dans les options technologiques permettant de favoriser les performances tout en modérant les consommations : injection directe, levée variable des soupapes, injection électronique sophistiquée,…

Les moteurs TFSI si réputés aujourd’hui pour leur élasticité et leur rapport performances / consommations /émissions de CO2 en sont les meilleurs exemples.

Mais Audi va plus loin, et table sur les moteurs V6. Le dernier 2.7 TDI équipant la nouvelle A4 est le premier V6 en France à ne pas être taxé d’un malus écologique grâce à un excellent 159 g de CO2 par Km. ce moteur équipera bientôt l’A5.

Moins justifié selon moi, voir ici, le TT et son TDI 170 CV permettront avec seulement 143 g de CO2 / km de s’offrir un coupé magnifique, avec une transmission intégrale, sans se voir taxer ( si je peux dire…) de pollueur sans scrupule.

Bref, Audi soigne sa côte du politiquement correct, et tant pis si les moteurs y laissent, un peu, de leur fougue…

Articles en rapport :