Audi, la future référence en terme de plaisir de conduire ?

Récemment, un article dans un magazine automobile de très bonne facture a fortement attiré mon attention. L’idée des journalistes était de passer au crible un certain nombre de berlines, dont l’argument de vente principal tend à devenir « le plaisir de conduire », au-delà des traditionnelles vertues de confort, d’habitabilité ou de consommation moyenne.

Il semble  que nos amis du marketing tentent de freiner la chute inexorable des ventes de berlines (au profit de breaks, crossover, 4X4, Etc…) en mettant en avant les qualités dynamiques des véhicules. C’est donc le monde à l’envers : la voiture à vivre devient voiture à piloter 🙂

Basé sur un certain nombre de critère, à commencer par les qualités du chassis, du moteur, et sur des feelings plus subjectifs ressentis au volant, le classement laisse pour la première fois apparaître la nouvelle Audi A4 en haut du classement, devant la référence BMW Série 3, qui devance elle-même largement les rivales françaises…

Audi A4 Face

Ce banc de tests est assez éloquent dans la mesure où les Audi s’imposent rarement devant les BMW en terme de plaisir pur. Nous ne parlons pas ici d’efficacité, ou de performances, mais de feeling encore une fois. Et voir la berline A4 passer devant la Série 3 est une petite révolution.

Les prémices de ces changements étaient déjà pourtant perceptibles lors du lancement de l’A5 : les qualités dynamiques des versions quattro (3.0 TDI ou encore S5) ont été unanimement reconnues par la presse, alors qu’elles étaient décriées sur les modèles moins récents.

Audi S5 Noire Face

Audi a donc intégré un élément majeur dans sa stratégie : le plaisir du conducteur, et une touche de fantaisie qui faisait défaut à la marque jusque là.

C’est pourquoi Audi a proposé des volants plats, a retravaillé les échappements de ses moteurs particulièrement V8, a choisi de donner un tempérament plus joueur à ses modèles y compris pour les plus accessibles comme l’A4…bref a clairement positionné sa gamme vers le sport.

Alors, M.Audi aurait-il tout compris ? Après avoir rattrapé et dépassé la qualité de finition de Mercedes, vont-ils évincer BMW sur les aspects moteurs et chassis ?

 Peut-être.

Mais n’oublions pas qu’Audi est également le constructeur qui envisage de proposer des diesels sur la R8, et qui va lancer un TT TDI. Et ça reste une faute majeure en terme de plaisir et de feeling…

Articles en rapport :

3 Commentaires

  • 1
    mars 7, 2008 - 12:29 | Permalien

    Bien d’accord avec votre article, si cette notion de plaisir pouvait revenir dans notre monde automobile…Merci à Audi

  • 2
    mars 10, 2008 - 1:34 | Permalien

    Plaisir de conduite et Diesel ne font pas forcément un mauvais couple… c’est toujours un tout et ça Audi la visiblement bien compris !

  • 3
    mai 28, 2008 - 9:18 | Permalien

    Je confirme, je viens de me faire un petit plaisir en m’offrant la toute dernière A4 (celle de la première photo) et j’ai rarement connu un tel plaisir de conduite à bord d’une voiture.