Audi RS4, la bête est de retour

Enfin, Audi a dévoilé la nouvelle version de son break mythique RS4. La dernière mouture d’une lignée d’exception, qui a fait rêver plus d’un père de famille pressé et qui a rendu le break populaire (c’est déjà fort :-)) sera donc visible dans quelques jours à Genève, où elle sera présentée en grandes pompes.

Cette RS4 est un peu un retour aux sources car elle n’est disponible qu’en break, contrairement à la version antérieure déclinée en cabriolet, berline et break. En dehors de ce point, pas de surprises.

On retrouve tous les attributs d’une audi RS sur ce modèle : calandre ni d’abeille chromée, rétroviseurs alu, double sorties d’échappement ovales avec diffuseur arrière comme sur les RS5 et RS6, hanches légèrement élargies par rapport au modèle de base…Pas de doute, on la repère immédiatement dans la circulation, et on sait qu’elle appartient à la famille des très méchantes.

Idem à l’intérieur, tout est là : le volant avec méplat, la finition exceptionnelle, les applications carbones ou piano laqué noir, et surtout les sièges bacquets exceptionnels qui sont toujours très réussis chez Audi. Mais pas de nouveautés majeures sur l’infotainment par exemple, ce sera pour les prochains modèles A4.

Alors finalement, un peu déceptive cette RS4 ? En fait, pas tant que ça. D’abord parce que chez Audi, on ne s’attend pas vraiment à être dépaysé, on retrouve plutôt avec plaisir ce qui fait que ce break est badgé RS. Ensuite, je noterai aussi l’apparition de nouvelles jantes. Et ce n’est pas anodin, car chaque modèle de jantes proposé en exclusivité sur la RS4 sont tous devenus des must have sur tous les modèles de la marque. Bon, je le concède c’est un détail.

Non, surtout, ce que j’apprécie sur cette version, c’est qu’elle n’a pas succombé au downsizing : le moteur reste le V8 atmo FSI de 4.2, qui développe 30 cv de plus que l’ancienne version, cest-à-dire 450 CV comme dans la RS5 ! Et ce bloc est une merveille de sonorité, rauque à très bas régime à vous faire frissonner, et rageur dans les tours. Un excellent moteur donc, qui permet à la RS4 de revendiquer des performances honorables, avec notamment le 0 à 100 Km/h en 4.7 S grâce à la motricité parfaite du quattro. La vitesse de pointe elle est toujours autolimitée.

A environ 78 000 € prix d’appel, cette RS4 n’est pas donnée, mais le groupe Audi n’a rien d’un philantrope. Si le tarif est salé pour un break, cette RS4 reste une des voitures toute utilisation les plus abouties disponibles. Alors certes, elle n’a pas le look d’une R8, ni même d’une RS5, mais quelle efficacité  ! Et n’importe qui peut s’en servir, ce qui n’est pas toujours gagné dans les voitures de 450 CV…

Articles en rapport :

2 Commentaires

  • 1
    Carlito
    mars 1, 2012 - 3:06 | Permalien

    Si c’est un « atmo », ce n’est pas le TFSI mais le FSI… 😉 dixit le site d’Audi !

  • 2
    mars 2, 2012 - 3:03 | Permalien

    Oups, bien vu, j’ai tapé trop vite, le T étant effectivement pour Turbo 😉
    C’est corrigé, merci !