Audi TT S

Coincidence ou pas, Audi a choisi de lancer la version la plus sportive de son TT l’année du 10ème anniversaire du lancement de la première Audi TT.

Cette Audi TT S vient donc chapeauter toute la gamme TT actuelle, et sera disponible à la fois en coupé et en roadster. Le moteur reste le 4 cylindres turbo à injection directe de 2.0 l, déjà connu sous le capot du TT TFSI, mais avec une puissance portée à 272CV et un couple de 350 Nm disponible majoritairement dès 2000 T/Min. Il se rapproche donc du moteur de l’Audi S3, avec 8 cv supplémentaires, juste pour l’anecdote. Le choix du moteur turbocompressé est naturel car il permet de maintenir un poids contenu et d’obtenir de la puissance facilement grâce à un plus gros turbo et à une pression de suralimentation élevée. Ainsi, le véhicule est donné pour 8 l/ 100 en moyenne en condition classique, ce qui me semble peu réaliste dans la mesure où je réalise personnellement ces consommations…avec un TT TFSI de 200 CV (ce qui est déjà une performance). A vue de nez, sans tirer sur le moteur, et partant d’un comparatif avec un S3 (bien que plus lourd…), je pense que la consommation devrait plutôt avoisiner les 9,5 ou 10L/100, ce qui encore une fois reste raisonnable au vue de l’agrément et des performances proposés.

A noter qu’une solution à partir du 6 cylindres de l’Audi TT V6 n’aurait pas permis un tel compromis performances/consommation, essentiellement parce que le 6 cylindres en V, bien que coupleux et agréable, n’a pas la rage d’un moteur BMW en ligne, et qu’il consomme plus…

Le TT S est bien entendu exclusivement proposé en version quattro, rappelons encore qu’il s’agit d’un dispositif Haldex, qui répartit le couple sur les roues arrières si besoin, et non pas d’une « vraie » transmission intégrale permanente.

Il se reconnait aisemment à son nouveau bouclier avant, plus agressif (trop massif peut-être), à son arrière intégrant un diffuseur et une quadruple sortie d’échappement. Les rétroviseurs alu viennent rappeler qu’il s’agit bien d’un modèle S, et les jantes en 18″ qui singent le dessin de la future audi RS6 indiquent clairement les prétentions de la voiture.

Mais ce qui marque surtout, ce sont les nouveaux feux xénons intégrant des leds. Inaugurés sur l’Audi R8 et l’audi A5, ils arrivent successivement sur la nouvelle A4, sur l’A3 cabriolet, et maintenant sur le TT S. La nouvelle signature du regard Audi passe donc par ces leds, aussi efficaces qu’esthétiques.

Audi A4 Audi A3 Cabriolet phare audi r8

Nouvelle audi TT S :

AUDI TT S rouge face avant TTS rouge circuit Audi TT S Rouge Audi TT S Intérieur

Nouvelle Audi TT S Roadster :

Audi TT S Roadster Blanc Ibis Audi TT S Roadster Blanc Ibis 2 Audi TT S Roadster Blanc Ibis 3 Audi TT S Roadster Intérieur

Articles en rapport :