Bentley Continental Convertible Supersports, que dire de plus…

W12 de 6 litres de cylindrée développant la bagatelle de 621 cv et 800 Nm de couple. Une vitesse de pointe de plus de 325 km/h et un 0 à 100 Km/h arraché en 3,4S, grâce à une bonne motricité et à une boite Sppedshift assez efficace.  Si on s’en tient à ces éléments, on se demande quelle GT est présentée ici. Bon le W12 met sur la voie, et c’est le poids qui met tout le monde d’accord : 2.4 Tonnes !

Mais bien sûr, une sportive taille poids lourd, c’est une Bentley :-). Paradoxalement, les amateurs de voitures sportives que nous sommes considèrent réellement Bentley comme une marque sportive. D’abord parce que leurs véhicules ont souvent présenté une personnalité plus affirmée et moins ouatée que celles des Rolls, mais aussi parce que la marque a persévéré à proposer des modèles authentiquement sportifs malgré le respect de la tradition du luxe maison, qui implique nécessairement du poids.

Si vous avez déjà eu le privilège de conduire une Bentley, notamment les plus récentes, Continental GT en tête, vous avez pu bien sur profiter des sièges cuir pleine fleur, de l’aluminium bouchonné que j’affectionne particulièrement, et de tous les raffinements proposés. Mais vous avez du également vous rendre compte que pour un mastodonte, la voiture est assez agile, plutôt équilibrée, et ne rechigne ni à freiner ni à tourner. Alors certes, ce n’est pas une Elise, mais une Bentley n’est pas ridicule en terme de feeling de conduite, loin de là. C’est pourquoi l’attachement à la marque est si fort.

La version Convertible de la Supersports ne faillit pas à la tradition, en proposant à la fois un look résolument sportif, des performances de premier ordre, mais également une finition à la main et des moquettes tellement épaisses qu’on y perd ses clés 🙂 Un must incontournable des cabriolets 5 étoiles, capable en plus de carboniser bien des porsches et des Ferrari…en ligne droite bien sûr 🙂

Il faudra que j’arrive un jour à commencer un post par le prix, car là, chaque fois, c’est la mauvaise nouvelle qui cloture la lecture : 226 000€ hors options. Aie.

Articles en rapport :

Un commentaire

  • 1
    août 11, 2010 - 7:01 | Permalien

    Elle a quand même un design un peu trop pataud, elle me donne l’impression d’avoir de l’embonpoint…