Chevrolet Camaro ZL1, la grosse brute

Les américains aiment les muscle cars, ce n’est pas nouveau. Et comme vous le savez, nos amis outre atlantique n’ont pas le sens de la mesure. Et c’est tant mieux ! Car même si je ne suis pas un grand fan absolu des productions américaines, il faut bien reconnaître que les renaissances récentes des Camaro et Mustang sont réjouissantes.

Mais comme un V8 de 405 cv, c’est tout de même un peu juste quand on est un mythe, Chevrolet vient de dévoiler la version ZL1 de sa Camaro. Commercialisée à partir de 2012 en coupé et en cabriolet, la ZL1 se positionne clairement comme la concurrente de la Shelby GT 500.

Côté design, on retrouve les lignes tendues et musculeuses de la Camaro initiale, mais sublimées encore par des hanches plus proéminentes, un nouveau spoiler avant, un diffuseur arrière plus agressif. Tous ces appendices aérodynamiques ne dénaturent pas du tout la ligne, et se trouvent plutôt bien intégrées. Finalement, par rapport à la Shelby, cette ZL1 semble plus calme. D’ailleurs je regrette un peu le dessin des jantes, trop classiques par rapport au niveau d’exclusivité de l’engin. Mais le capot moteur bombé et les ouies latérales rappellent que cette voiture est une brute épaisse.

L’intérieur subit peu de modification : les compteurs typiques sont bien là, et on note juste la sellerie spécifique ainsi que le logo sérigraphié sur les sièges avant. Pas la peine de s’éterniser donc, et passons au principal : moteur !

Le V8 est un dérivé de la Corvette qui cube aussi 6.2, mais qui se veut plus simple : pas de carter sec, pas de bielles en titane, etc…La puissance culmine à 580 CV, pour ne pas non plus inquiéter la cousine ZR1. Mais rassurez-vous, 580 CV et, attention, 754 Nm de couple (!), ça déménage…mais finalement pas tant que ça car la voiture pèse près de 1,9 tonne. La voiture bouclerait un tour au Nurburgring en 7min 41S, soit une performance tout à fait remarquable.

Par contre, si on doit s’amuser franchement à bord de l’engin, à profiter des vocalises du V8, et à accélérer franchement à chaque ligne droite, il ne faut pas voir cette ZL1 comme une pure sportive, au risque d’être déçu. Si vous souhaitez la performance pure et dure, prenez la ZR1 🙂

Disponible en boite automatique classique ou manuelle, en cabriolet ou en coupé, cette ZL1 se veut finalement facile à vivre, accessible, et surtout très jouissive. On espère maintenant que Chevrolet va nous envoyer officiellement sa dernière création en Europe.

Articles en rapport :

Un commentaire

  • 1
    novembre 25, 2011 - 2:14 | Permalien

    J’adore !! Ces muscle-car font rêver tout simplement ! Allez hop direction les USA pour profiter des derniers gros moteurs ! 😀