Ferrari California, le rêve continue…

Ferrari va présenter au prochain Mondial de l’Auto à Paris sa dernière petite merveille. Elle se nomme California, et devrait conserver ce nom in fine.

Pour l’heure Ferrari entretient un certain buzz autour de ce nouveau modèle. D’abord en ayant entretenu plus ou moins sciemment une fausse information sur une « petite » Ferrari à moteur V8, voire V6, qui ferait descendre en gamme la marque et proposer une alternative au Porsche 911 ou Aston Martin V8. Personnellement je n’y croyais pas trop, ne voyant pas l’intérêt pour Ferrari pour descendre en gamme, qui plus est en allant concurrencer la cousine Maserati.

Surtout, Ferrari a lancé un site où on découvre peu à peu la future beauté…à commencer par la bande-son ! Je vous invite donc fortement à y faire un tour, ici, et n’hésitez pas à augmenter le volume de vos enceintes. Un cri de V8 italien, c’est toujours jouissif…Théoriquement, en vous connectant sur le site, vous ne pourrez qu’entendre la voiture, puis peu à peu la dévoiler.

En réalité, les 3 premières photos officielles sont sorties, et il faut bien avouer que le dessin est caractéristique de chez Ferrari. Les feux ronds, les ailes sculptées davantage par la soufflerie que par le designer, ou encore les jantes sont indéniablement des signes forts de la marque.

La prise d’air sur le capot, les ouies latérales également, mais sont surtout là pour assurer la filiation avec la 250 GT California, une des plus belles Ferrari construites à mon avis, qui se retrouve régulièrement dans les concours d’élégance.

On notera d’ailleurs que la California est proposée uniquement, à priori, en cabriolet, comme la 250 GT. Il se murmure d’ailleurs qu’elle pourrait être un coupé cabriolet, ou dotée d’un toit en verre comme la Superamerica, mais vu les photos, j’ai des doutes…

La ressemblance avec la California de 1960 s’arrête là. La nouvelle version n’est pas motorisée par un V12, mais par un V8 à injection directe d’environ 460 CV à 7500 T/min, dérivé étroitement de celui de la F 430. Elle inaugurera la nouvelle boîte robotisée à 7 rapports, et proposera non seulement des freins carbone céramique, mais aussi et surtout le dispositif de contrôle de la motricité F1 Trac lancé sur la 599 GTB.

Bref, la California ne sera pas là pour amuser la galerie, ou faire office d’entrée de gamme. Avec un prix déjà estimé à plus de 200 K€, on s’en doutait…

Mais ne boudons pas notre plaisir, et comme à chaque fois, apprécions le talent de Ferrari, qui sait toujours nous faire rêver.

Articles en rapport :

Un commentaire

  • 1
    mai 15, 2008 - 9:53 | Permalien

    C’est une vraie star, on la voit partout, au salon cela va être la cohue!