Ferrari F 430 Scuderia Spider 16M, tout le monde peut se tromper…

Je plaide coupable. A l’annonce de la sortie d’une version découvrable de la version Scuderia de la F430 Spider, j’ai été plutôt dubitatif.

Dans mon post précédent, je considérais en effet qu’une Scuderia, c’est fait pour tailler les pneus sur la piste, tandis que la vocation d’un Spider est davantage dans le cruising au bord de l’eau.

Mais finalement, Ferrari parvient malgré tout à justifier cette nouvelle déclinaison. D’abord histoire de marquer le coup, car même si Hamilton est le champion de F1 2008, c’est à nouveau Ferrari qui s’adjuge le titre Constructeur (pour la 8eme fois en 10 ans…). La Scuderia Spider se nomme donc 16 M pour honorer ce 16eme titre en compétition. Elle dispose d’ailleurs de petites plaques comémoratives à l’intérieur de l’habitacle et sur l’arrière de la voiture.

Au-delà de la symbolique, c’est tout simplement le look de l’engin qui a balayé mes réticences : disponible en rouge, jaune, ou gris silverstone, avec ou sans bandes décalcomanies, la Scuderia Spider impressionne. Les nouvelles jantes à 5 branches mates sont sublimes et finalement, les appendices aérodynamiques de la Scuderia vont plutôt bien au Spider.

Dernier détail : étant d’un naturel putôt gourmand, quitte à prendre un Spider, autant choisir celui qui fait 510 CV, ne pèse que 1390 Kg et dispose d’une boîte de vitesse Superfast.

3,7 s de 0 à 100 Km/h, et largement plus de 300 Km/h les cheveux au vent. Je suis conquis…

Articles en rapport :

Un commentaire

  • 1
    novembre 11, 2008 - 6:00 | Permalien

    Pour être impressionnante, c’est sûr qu’elle l’est.
    Et pas de doutes non plus sur les perfs.

    Par contre la ligne… pas burk mais presque.
    L’arrière surtout, ça me fait penser à une prod’ Hamman :s
    Une ferrari tunée de série :s