Jaguar XKR et XK 2009, un vrai bonheur pour débuter l’année

Ahh, Jaguar. Bien que la marque se soit mise au diapason de ce qui se fait de mieux en matière de technologie (écrans GPS tactiles, chassis et carrosserie en aluminium, moteurs à injection directe,…), je ne peux pas m’empêcher de trouver cette marque encore ancrée dans son prestigieux passé. Et ce n’est pas du tout péjoratif, au contraire.

jaguar-xkr-2009-4

Les Jaguar ont toujours été belles, mais les dernières, et notamment les coupé XK, sont somptueuses. Le restyling de ce coupé aux dimensions extérieures imposantes, inversement proportionnelles à l’habitablité intérieures, est restylé cette année.

Contrairement à Maserati, un des principaux concurrents, il n’est pas dans la tradition de rendre la voiture plus agressive avec des artifices nombreux. L’évolution se fait en douceur : nouvelles jantes, feux arrières à LEDs, calandre légèrement retouchée, nouvelle sellerie…

Par contre, là où Jaguar sait oublier les douceurs, c’est pour les moteurs. La configuration 385 CV du V8 sur la XK de base offre déjà du tempérament, et un 0 à 100 Km/h expédié en 5.2 S, mais comme d’habitude c’est la version à compresseur XKR qui recueille mon suffrage, avec 510 Cv, 610 Nm de couple, et 4.2 pour franchir la barre des 100 Km/h départ arrêté.

Un dragster au look sublime, capable de cruiser tranquillement ou d’arracher le bitume.

Alors, certes, la voiture est encore lourde, pas toujours très dynamique sur ses appuis, et dénuée de boîte robotisée réellement sportive, mais en terme de plaisir subjectif, de sonorité, la XKR est un engin vraiment très séduisant.

 

 

Articles en rapport :