Lamborghini Aventador, la sportive superlative

350 Km/h. 0 à 100 Km/h en 2,9 s. 700 Cv. 1575 Kg à peine malgré le V12  et la transmission intégrale. Cette voiture est une hypercar.

Lamborghini appartient à Audi depuis plusieurs années maintenant, mais le mix entre les gênes allemandes et italiennes n’avait pas été au bout. En effet, la Gallardo, seule Lamborghini conçue intégralement sous l’ère Audi, s’est révélée super efficace, très performante, très sure, mais sans avoir ce côté dément, ce petit plus complètement décalé typique de Lamborghini. Seule la Murcielago faisait frissonner réellement dans la gamme. Mais cette dernière devenait obsolète : elle consomme trop, émet trop de CO2, est trop lourde…

Voilà donc ce qui se passe quand les allemands d’Audi apportent leurs compétences techniques et la recherche de l’excellence au profit des créateurs italiens et de leurs philosophie politiquement incorrecte : l’Aventador. Le nouveau coupé Lamborghini est juste ultra spectaculaire visuellement. Son look est un choc, un électrochoc même : anguleuse, très agressive, expressive, elle reprend en bonne partie les codes de la Reventon. Les jantes sont immenses, la hauteur dérisoire (1,136 m…), et chaque cm2 de l’engin transpire la brutalité et la bestialité.

En parallèle, la fiche technique laisse rêveur : l’Aventador consomme 20% de moins que la Murcielago avec 8% de puissance en plus. Le tout grâce aux nouvelles technologies carbone maîtrisées par Lamborghini, et présentées avec la Sesto Elemento. La structure tout carbone permet en effet de limiter le poids à 1575 kg (à sec probablement…) ce qui est un exploit pour l’engin.

Avec un pédigree pareil, on ne peut qu’être ébloui par la capacité d’Audi à avoir intégré enfin l’âme de Lamborghini. Et le résultat est proprement hallucinant.

Articles en rapport :