Lamborghini Estoque, mon coup de foudre du Mondial 2008

Voici incontestablement la surprise de ce salon 2008. On attendait la Porsche Panamera, on espérait l’Aston Martin Rapide, mais c’est Lamborghini qui a créé l’évènement en présentant sa nouvelle Estoque.

Considérée comme un concept, et initialement appelée Urus, cette voiture est visiblement très aboutie, et proche d’une commercialisation. Le niveau de détail apporté à l’intérieur frappe immédiatement tout comme le réalisme de la conception : les lignes ne devraient pas évoluer avant sa mise sur le marché, et heureusement.

L’Estoque reprend le parechoc avant de la Reventon, qui la rend extrêmement spectaculaire de face. Mais ce sont ses proportions qui impressionnent le plus. 5,15 mètres de long, 2 mètres de large pour 1,35 m à peine de hauteur. L’Estoque dégage un sentiment de puissance ahurissant, une sorte de mélange d’agressivité à peine contenue et de testostérone à l’état brut.

C’est simple, les Murcielago LP 640 et Gallardo 560 semblent bien sages à côté de ce monstre.

Lamborghini et ses designers ont réussi le pari de transformer le design de la marque, notamment sur l’arrière et la poupe de la voiture, tout en ancrant immédiatement la voiture dans la culture Lamborghini. La filiation avec la Reventon saute aux yeux également à l’intérieur, avec la reprise du tableau de bord de type aviation, ultra moderne.

La motorisation n’est pas arrêtée, mais un V10 d’origine Gallardo serait probablement le choix le plus simple à mettre en oeuvre, et ce même si un inédit V8 turbo compressé est également envisagé. Dans tous les cas, l’Estoque devrait proposer pas moins de 550 Cv, et toujours une transmission intégrale.

Dernier détail : les jantes, immenses, sont également sublimes.

 

Articles en rapport :