Lamborghini Gallardo LP550 Valentino Balboni, la classe…

Imaginez que vous soyez à l’aube de la retraite. Pas très sympa. Mais si vous étiez le meilleur essayeur et metteur au point de chez Lamborghini ? C’est déjà plus attirant. Et si en plus, pour fêter votre départ, la marque décidait de nommer une série spéciale de la Gallardo de votre nom, qu’est-ce que ça vous ferait ?

Lamborghini LP550 Valentino Balboni 1

Comme pour notre ami Valentino, je pense que vous seriez plein d’émotions. Surtout que Lamborghini est allé jusqu’à enfreindre son principal dogme depuis le rachat par Audi pour faire plaisir à l’un de ses plus fidèles collaborateurs : la Gallardo Balboni est une propulsion.

Oui oui, vous avez bien lu, la transmission intégrale a été sacrifiée. Il s’agit en fait de la seule modification notable : le V10 développe 550 cv, et malgré le léger gain de poids, les performances ne progressent pas. Le 0 à 100 Km/h est même légèrement moins rapide à cause de la perte de motricité des 4 roues.

Pour la reconnaître, rien de plus simple : elle arbore une bande sur le capot, et l’intérieur cuir reprend cette bande qui court sur tout le long des très beaux sièges sport.

Mais l’essentiel n’est pas là : la Balboni propose une facilité de conduite identique à la version à 4 roues motrices avec ce léger supplément de plaisir qu’apporte les deux roues arrières motrices : un je ne sais quoi de placement plus agressif, une propension à prendre plus de dérive, à mieux rentrer en virage. La mise au point a été réalisée par M.Balboni himself, et cette Balboni est un vrai hommage à son travail.

Alors chapeau M.Balboni, merci pour tout.

Articles en rapport :