Mercedes C 63 AMG, le retour du dragster

Mercedes est un constructeur très atypique par rapport à ses concurrents allemands. En effet, la gamme fait le grand écart entre des voitures plutôt classiques, voire même traditionnelles, et des modèles très agressifs, très sportifs, dont la SLS AMG est le joyau. Et comme nous sommes sur un blog de voitures sportives, vous vous doutez que nous allons plutôt aborder les déclinaisons brutes de chez AMG.

La Mercedes Classe C est une voiture plutôt classique, donc, sauf quand on l’équipe avec un moteur V8 6.3 de 457 CV. Ainsi dotée, la C n’est plus du tout la même : son caverneux terrifiant, coups de boutoirs à chaque accélération, poussée à la limite de la violence physique. Bref, du caractère à revendre, et si vous n’avez jamais eu l’occasion de monter dedans, je vous conseille car le contraste entre les sensations ressenties, et celle qu’on attendrait d’une berline  » à la papa » est saisissant.

Alors, certes, on aurait pu s’en douter en montant dedans : quadruple sorties d’échappements et diffuseurs arrières, jantes de 19 pouces, face avant bodybuildée et leds. La voiture transpire la force de caractère, l’agressivité, la testostérone. Pour cette déclinaison, Mercedes ne cherche pas la discrétion, mais tout le contraire, et la recette marche à plein tube, car personnellement je suis conquis par cet engin tellement politiquement incorrect.

Alors certes, la nouvelle boîte de vitesse robotisée permettrait d’économiser 10% en consommation, et de limiter les émissions de CO2 : voilà pour les biens pensants. Pour les autres, le 0 à 100 Km/h est abattu en 4,7 s, et la C 63 AMG est tout à fait capable de tenir tête à la M3 ou à une RS5. Alors, certes, elle ne dansera pas comme la BMW, ou sera moins efficace que l’Audi, mais pour une fois, c’est une Mercedes, pardon, une AMG, qui a le plus de coeur et de caractère !

Articles en rapport :