Nissan GT-R, le pavé dans la mare

Présentée sous la forme d’un concept en 2001, puis sous une forme presque définitive, la GT-R Concept en 2007, la version officielle de la Nissan GT-R a été lancée officiellement à Tokyo fin 2007, et sera probablement une des nouveautés les plus attendues pour le Salon de Genève 2008.

La GT-R est la dernière née d’une très longue lignée de sportives nipponnes, adulées dans leur pays, et reconnues comme particulièrement performantes et efficaces par de nombreux coureurs. Encore une fois, les amateurs de Gran Turismo connaissent nécessairement ces modèles sportifs sous le nom de Nissan Skyline GT-R.

La nouvelle version est un coupé plutôt brutal, avec tous les attributs de la voiture à testostérone : quadruple sorties d’échappements chacune d’un diamètre énorme, becquet arrière, ailes bodybuildées, …Difficile de reconnaître une Nissan, la GT-R cultive une identité propre. Les feux arrières rappellent ceux de Ferrari ou de Corvette, et l’avant est plutôt réussi, avec beaucoup d’entrée d’air en vue de refroidir les turbos.

Nissan GT-R Profil

 

La version européenne définitive apparaîtra donc à Genève en Mars 2008, et s’affirme déjà comme un joli pied de nez à nombre de constructeurs sportifs. Les caractéristiques de l’engin inspirent le respect : 6 cylindres de 3,8l, deux turbos, 473 cv et 588 Nm de couple, transmission intégrale, amortissement piloté, boîte de vitesse robotisée à double embrayage,…

Avec ce type d’arsenal, la GT-R serait capable d’abattre le tour de la boucle Nord du Nürburbring en 7 minutes et 38 s, soit plus rapidement que la dernière Porsche Turbo de 480 cv…et si vous n’allez pas sur circuit tous les jours, on peut se demander ce que vous ferez avec cette voiture capable d’abattre le 0 à 100 Km/H en moins de 4 s et d’atteindre 310 Km/H en vitesse de pointe.

Nissan GT-R piste

 

C’est justement ça à quoi pensait Nissan et Nismo (le département Sport de Nissan ) quand ils ont conçu la GT-R. La suspension pilotée devrait assurer un excellent confort quotidien, et l’équipement technologique comme souvent chez les japonaises sera d’excellente facture. Bref, un monstre utilisable au quotidien, tout comme la Porsche 997 Turbo…si ce n’est qu’elle coûterait entre 70 et 80 K€, soit…50% de moins que la Porsche. Alors certes, le blason n’est pas le même, mais si la GT-R tient ses promesses lors des prochains essais, le succès commercial est assuré.

Galerie Photos Nissan GT-R :

Nissan GT-R Arrière Nissan GT-R Face Nissan GT-R intérieur Nissan GT-R Sièges
nissan GT-R nissan GT-R

PS : pour la petite histoire, Nissan a fortement assuré le buzz autour de ce modèle, mais je leur tire mon chapeau tout particulièrement pour avoir amené une version non finalisée au Festival of Speed de Goodwood en 2007, à moitié camouflée…Il fallait oser !

Articles en rapport :

2 Commentaires

  • 1
    février 7, 2008 - 7:07 | Permalien

    Votre blog est trés agréable….Cette Nissan est vraiment superbe, mais incomparable avec une Porsche…avant que les Porschistes changent leur fusil d’épaule…

  • 2
    roger prudhomme
    juin 18, 2010 - 4:02 | Permalien

    C’est vrai que la nissan à de la gueule, dommage que son côté, robuste la disqualifie aus yeux des ferrari et autres porsche, mais elle reste une vrai bête, il faut savoir l’apprivoiser, belle voiture