Porsche 997 faceliftée, leds power et PDK

Après le dernier post pour fêter dignement les 60 ans de la marque préférée d’une grande majorité de conducteurs, nous voilà déjà en train de célébrer la sortie du dernier modèle.

La 997 s’offre en effet un premier restylage, finalement plus profond que ce qu’on aurait pu imaginer.

En effet, tous les modèles de la gamme 997 intègrent dorénavant les optiques des versions turbo, incluant les feux à leds à l’avant et à l’arrière. Les parechocs sont légèrement redessinés, mais je trouve que ça ne se voit réellement que sur la poupe.

Comme pour chaque évolution, Porsche a boosté les moteurs : le 3.6 gagne 20 CV pour culminer à 345 CV et 390Nm tandis que les versions S atteignent maintenant 385 CV (+ 30 CV) et 420 Nm. Tous deux disposent d’une injection directe d’essence permettant de diminuer la consommation ainsi que les émissions de CO2 par rapport aux moteurs précédents, et ceci malgré l’augmentation de la puissance. Bel effort.

Le constructeur en a profité pour remanier son PASM et le système de suspension active pour rendre le tout encore plus performant, notamment dans les virages très appuyés.

Mais surtout, Porsche dévoile enfin son « POrsche Double Clutch » ou « PDK » en Allemand (je vous fais grâce de la version longue :-). Il s’agit de la boîte de vitesse robotisée à double embrayage, comptant 7 vitesses, calquée sur le modèle S-Tronic d’Audi. Cette boîte de dernière génération offre enfin une alternative pour les amateurs de boîtes robotisée sportive, que l’antique tiptronic ne pouvait pas satisfaire. La nouvelle PDK intègre bien évidemment un launch contrôl, qui comme son nom l’indique sert à faire des démarrages canons.

Alors, avec les feux à leds et la boîte à double embrayage, peut-on dire que Porsche copie Audi ? En un sens oui, car Porsche a finalement adopté une stratégie de suiveur sur ces tendances technologiques, mais Porsche a su également les intégrer intelligemment à sa gamme : les leds sont bien moins ostentatoires que chez Audi, et j’espère que la PDK permettra le verrouillage des rapports en mode sport, contrairement à la S-Tronic.

Une Porsche reste une Porsche, malgré tous les efforts de M.Audi et sa remarquable R8.

Articles en rapport :