Volkswagen Golf R, la S3 pour ceux qui ne veulent pas d’Audi…

Après la déclinaison GTI dévoilée à Genève, la Golf R a été découverte dans les détails lors du dernier salon de Francfort. Cette version de la Golf remplace donc l’ancienne R32 et son 6 cylindres en V à angle très fermé. Personnellement, je ne regretterai pas du tout cette motorisation : très gourmande, plutôt paresseuse en bas des tours, et pas assez rageuse en haut, seule la sonorité (encore heureux pour un 6 cylindres…) sauvait l’intérêt de la R32 de l’époque.

Volkswagen_Golf_R 3

La crise et les impératifs économiques aidant, Volkswagen a usé jusqu’à la corde sa stratégie de mutualisation en piochant dans la banque d’organe du groupe pour sortir cette Golf R. Ainsi, vous reconnaitrez sans trop de mal les différents attributs de la Golf GTI, légèrement remis au goût du jour avec un bouclier avant plus aéré. L’intérieur est celui d’une Golf classique, toujours très neutre et pas très gai. La sellerie est la seule à venir tenter de donner un peu d’exclusivité à ce modèle qui en manque cruellement.

Côté motorisation, la R reprend tout simplement le 4 cylindres 2.0 turbo de la S3, qui développe ici 270 CV. Et également la transmission Haldex qui permet de transférer du couple sur les roues arrières en cas de l’arrivée de trop de puissance sur les roues avant : le fameux « faux » quattro de chez Audi. Le comportement devrait donc ressembler fortement à celui qu’on connait sur les véhicules sportifs de marque : plutôt sécurisant, mais pas franchement joueur.

Les performances devraient être correctes, environ 6.1 pour atteindre le 100 Km/h à parir de rien, et une vitesse de pointe limitée à 250 Km/h.

In fine, la Golf R s’apparente fortement à une S3 recarrossée. Elle est disponible en 3 portes ou en 5 portes, comme la S3, mais ne demande « que » 36 500€ pour accéder à la gamme. Alors quel intérêt de ce genre d’engin ? Moins classe que l’Audi, plus « passe partout » en terme de ligne et de blason, la R se fera t’elle une place dans la catégorie des compactes sportives ?

A choisir, j’aime autant prendre une S3 pour le compromis, et une Ford Focus RS pour les vraies performances. La Golf R ne choisit pas vraiment son camp, en étant trop chère par rapport à la Ford, et clairement pas assez trendy par rapport à la S3.

Articles en rapport :

Un commentaire

  • 1
    novembre 26, 2009 - 8:06 | Permalien

    Le bleu lui colle décidemment bien à la peau !
    Encore une réussite de VW sur ce créneau, seul son prix la fait peiner,
    mais les courbes de cette auto sont vraiment magnifiques !